Cuisiner avec les huiles essentielles

Je cuisine avec certaines huiles essentielles depuis peu, même si je les utilise depuis des années pour d’autres usages. Dans l’article précédent, je vous propose une recette de Banana bread à l’huile essentielle de géranium rosat (mon huile préférée de tous les temps). Une seule et unique goutte suffit ! Quand j’ai moi même commencé à les utiliser en cuisine, j’ai été choquée de découvrir des recettes qui préconisaient de mettre 5 voire 10 gouttes dans un gâteau. J’ai donc envie de vous parler de l’usage des huiles essentielles dans les recettes, qu’elles soient cosmétiques ou culinaires. 

huiles essentielles
flacons d'huiles essentielles

C'est quoi une huile essentielle ?

Avant toute chose, il est important de préciser l’aspect précieux et exceptionnel des huiles : ce sont de petits bijoux de la nature que nous nous devons de respecter. C’est un produit volatil extrêmement puissant qu’il faut manier avec précaution. En effet, il contient la totalité des molécules aromatiques et donc 100 %  de principes actifs, d’où son efficacité ! Soluble uniquement dans l’huile ou de l’alcool, elle est donc insoluble dans l’eau. On arrête tout de suite les masques pour le visage à l’argile verte avec 10 gouttes d’huile essentielle de tea tree pour lutter contre l’acné, il n y aura aucune efficacité voire même un risque avéré d’allergie. 

Il faut aussi comprendre que pour obtenir notre petit flacon d’huile essentielle de géranium rosat, il faut une quantité considérable de plantes fraîches au départ. Je vous ai listé, à titre d’exemple, le rendement pour quelques unes afin de vous y sensibiliser.

Différents exemples 

A partir d’une tonne de plantes fraîches on obtient 

  • 20 à 30 kg d’eucalyptus
  • 10 kg de lavande fine
  • 3 à 4 kg de sauge sclarée
  • 1 à 3 kg de géranium rosat
  • 150 à 200 g de néroli
  • 60 à 80 g de rose

Avec ces chiffres en tête, on ne les utilise plus de la même manière. Leur potentiel est incroyable, c’est pourquoi il est dommage de les utiliser pour un simple plaisir olfactif (même si je suis tombée en amour pour le géranium rosat).

Comment doser les huiles essentielles en cuisine ?

Vous l’aurez compris, il faut être très prudent. En cosmétique, l’huile essentielle utilisée ne doit pas excéder les 1% dans votre préparation globale.

En cuisine, je ne prends aucun risque et n’excède pas une goutte. J’utilise principalement les flacons de la compagnie des sens qui sont de grande qualité, une goutte suffit largement à embaumer toutes vos préparations.

Cet article a vraiment pour but de vous informer sur le potentiel des huiles essentielles, mais aussi leur caractère précieux dû à leur rendement. N’ayez pas peur de les utiliser, mais il est essentiel de les manipuler avec respect et précaution. 

Et vous ? Quelle est votre huile essentielle préférée ? pour la mienne, vous l’aurez deviné 😉 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire